Football et sport en Corée du nord – Episode 4: L’université des langues étrangères et la jeunesse coréenne

En Mars 2018, on parle dans la presse d’une rencontre historique entre les deux présidents coréens, on évoque la déclaration singulière de Trump qui annonce vouloir se rendre en Corée du nord ; débarquer à Pyongyang juste à cet instant là vous donne cette impression de possiblement être en train d’assister à un moment d’histoire. On en viendrait à être tenté de reporter toute son attention sur tout autre chose que le sport et pourtant on découvrira à cet instant là combien ce dernier est intiment lié avec tout le reste. Comme souvent, le football en particulier peut faire figure de grille de lecture alternative des politiques, des sociétés et tout ce qui se trouve entre les deux.
D’ailleurs que sait-on du football nord-coréen ? Le fameux match de la coupe du monde de 1966 et après ?
Nous sommes donc partis à l’inconnu, dans le pays dit « le plus fermé du monde ». Pour comprendre l’identité du sport coréen, nous avons rencontré monsieur Pak-Doo ik héros de 1966, nous nous sommes entretenus avec le sélectionneur (maintenant ex) de l’équipe nationale Jorn Andersen, nous avons visité les installations sportives de la capitale et l’école de football, disputé un match amical contre les étudiants de l’université des langues étrangères, assisté à un match d’AFC dans le stade Kim Il Sung et nous avons recueillis les témoignages des sportifs et de tout ceux qui peuvent raconter leur sport et leur pays mieux que quiconque.

L’université des langues étrangères Kim Il-sung, est peut-être l’endroit où tous les préjugés sur la supposée autarcie intellectuelle des coréens du nord, tombent à l’eau. Lorsque nous sommes arrivés à l’université, où notre guide Jin I est également étudiante, nous avons été accueillis par le président de l’université et deux étudiants dont l’un parfaitement trilingue en Coréen, français et anglais. Après la visite guidée de rigueur de l’université, expliquant son histoire et tous les bienfaits du grand Leader, qui avait honoré de sa présence l’université -une chaise où il avait pris place pendant sa visite, figurait protégée par une vitre, comme une pièce de musée inestimable- nous avons été conduits dans une salle de classe où les étudiants et leur professeur de français nous attendaient. Dans la toute petite pièce, les étudiants paraissaient surexcités à notre vue et au tableau, un rétroprojecteur diffusait ce qui devait être un exposé sur le sport en France.

IMGP2741.JPG

Au menu : des questions générales auxquelles, les étudiants visiblement bien préparés répondaient. Quel était le principal quotidien sportif en France ? Quel était la capacité d’accueil du Stade de France ? Quels étaient les meilleurs footballeurs de l’histoire du pays ?

La séance de questions/réponses fût conclue par un rapide exposé d’un étudiant, sur la vie et la carrière de Zinédine Zidane. Un exposé pour le moins cocasse, où l’on apprit l’histoire de la révélation du talent de footballeur du jeune Zinédine : Un jour Zinédine vola la poupée de sa sœur et lui arracha la tête pour jouer avec comme un ballon de football. C’est en le voyant faire que son père déclara ainsi « Mon fils, tu seras un très grand joueur ». Il n’est pas clair cependant, d’où un étudiant nord-coréen puisse tenir cette anecdote, qui reste pour le moins très improbable, même si nous n’avons pas encore interrogé le principal intéressé là-dessus.

cor2.jpg
Au-delà de la culture générale étendue des étudiants, rappelons que ces derniers ne possèdent pas d’internet, ce qui surprend est leur maitrise parfaite du français littéraire, informel et même de l’argot. Une piste de compréhension, est que les étudiants partent souvent en séjours linguistiques, comme cette classe qui est partie quelques mois à Vichy, afin de se perfectionner et en apprendre plus sur la culture française. Le français n’est qu’une langue parmi les quelques dizaines de langues enseignées à l’université. Le bus qui devait nous emmener au gymnasium, où nous allions disputer un match amical contre les étudiants, était devenu le temps du trajet une tour de Babel montée sur roues. Des conversations en anglais, français, italien, espagnol et même en arabe fusaient de toutes parts ; c’était un de ces moments précieux et rares qui vous interrogent sur vous-même, vous renvoyant vers vos idées préconçues et les limites de votre propre pensée.

Le match se déroula dans la bonne humeur générale, même si les étudiants coréens n’étaient visiblement pas là pour laisser gagner les visiteurs. Une énième démonstration de l’attachement viscérale des Coréens pour leur pays. Ils jouèrent en portant des maillots aux couleurs du pays et, n’hésitèrent pas à être agressifs sur l’homme s’il le fallait, pour gagner chaque ballon. Il y eut un échange de maillots après le match, quand tout le monde se rassembla autour d’un goûter composé de bières et de snacks, pour discuter : études, culture et football évidemment.

cor3

cor4

Ce serait une déformation de la réalité de prétendre que les jeunes coréens ne mènent pas une vie différente des jeunes occidentaux. Ils ont certes des smartphones (produits localement), des applications (copiées sur le modèle des applications que nous connaissons), mais ils passeront plus de temps à la bibliothèque que sur leur téléphone; non pas parce qu’ils sont mieux éduqués ou plus intelligents, mais parce qu’ils ont une soif de connaissance des choses, que de notre côté du monde nous prenons pour acquises. Mais en tout ce qui concerne le football et le sport en général, la passion reste la même et les émotions sont partagées. Le football est le sport le plus populaire au monde et surtout, il est une langue universelle, parlée et comprise de tous et de partout dans le monde, de Paris à Pyongyang.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.