Peut-on changer de club ?

Il y a des personnes avec qui nous pouvons parler de tout, absolument de tout, pendant des heures, des jours même, dans un flot ininterrompu de paroles sans jamais se lasser. Si vous connaissez cela, vous savez que c’est une chose aussi rare qu’inestimable. C’est en parlant avec lui, sur les sujets de l’amour et de la passion qu’une question m’est venue à l’esprit : Pourquoi aimons-nous ce club ci plutôt qu’un autre ? Et surtout, peut-on avoir envie de changer de club ?

La phrase qui m’a amenée à cette réflexion étant celle-ci : « parfois nous tombons amoureux pour les mauvaises raisons ».

Hormis ceux qui possèdent une histoire particulière et très personnelle, la plupart d’entre nous choisissons un club (à un jeune âge) pour des raisons arbitraires : tel joueur super fort y jouait, le maillot était beau, c’est le club de ma ville, c’était le plus fort à l’époque etc. La vérité est que l’amour d’un club prend tout son sens au fil des années. Au départ il y a un choix, puis il y a une rationalisation de ce choix, ensuite vient la construction de l’amour : aller au stade, acheter le maillot, encourager…

Comme dans les relations sentimentales l’investissement et le compromis sont les clés de la longévité de l’union. Le supporter s’investit, mais ne demande presque rien en retour, juste de pouvoir continuer à être uni avec le club qu’il a choisi. Donc quand tout ne va pas au mieux, il serre les dents et il reste, il soutient, il pardonne. Mais qu’arrive-t-il lorsque malgré tout, la relation qu’il a entretenue avec son club ne le satisfait plus ? Quand la lassitude prend le dessus, lorsqu’on traine des pieds pour regarder le match, que les résultats positifs comme négatifs ne font plus ni chaud ni froid, que faire ?

Comme dans les relations romantiques, beaucoup feront preuve d’abnégation « ce n’est pas parfait, mais c’est l’équipe que j’ai choisie ». D’autres connaîtront les tourments de la tentation « Dis donc elle est plutôt pas mal du tout cette petite espagnole ! Elle a tout ce qu’il faut là où il faut (sur le terrain). »

Certains connaîtront carrément un coup de foudre d’où naîtra une relation extra-supporter. Cachée forcément, sinon comment expliquer aux gens, à ses proches et pire aux autres camarades supporters cette « trahison ». Ils ne comprendront jamais et, on passera pour un lâche qui part dès que cela ne va plus.

Changer de club reste un sujet délicat et dans les communautés de passionnés de football, presque un tabou. Seuls certains libertaires subversifs oseront vous l’avouer et très peu sont ceux qui auront franchi le pas.

Finalement qu’est ce qui fait de nous un bon supporter ? Il n’y a pas de réponse juste à cette question n’en déplaise aux adeptes de l’échelle des valeurs par laquelle ils jugent le monde. Le supporter qui le reste malgré l’adversité, la lassitude et le manque de passion a tout autant de mérite que celui qui choisit d’arrêter parce que le cœur n’y est plus.

Lorsqu’il s’agit de sentiments, il n’y a pas de règles et le football n’est pas une exception.

Et vous ? Avez-vous déjà songé à changer de club ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.