L'amour est dans le stade

Il ne vous reste plus que 48h pour déclencher une terrible dispute vous exonérant du dîner aux chandelles imposé par le calendrier qui cette année veut causer votre perte. Vous êtes prévenus que l’argument « commercial » que vous essayez d’avancer chaque année le 14 février ne vous sortira pas d’affaire. Votre soudaine  prise de conscience écolo-responsable ne bénéficie d’aucune crédibilité sachant que vous venez juste de sacrifier votre budget bouffe pour une panoplie pyjama/chaussettes Star wars (je ne regrette rien).

Quoi qu’il en soit avec ou sans vous, le grand rendez-vous entre la PSG et le Barça  en LDC aura bien lieu. Une occasion d’analyser les scénarios de l’issue possible de cette confrontation. Alors que certains n’ont que peu de doutes sur la supposée valise que prendront les hommes d’Emery, l’honnêteté intellectuelle et disons le, l’ennui, me pousse à décliner deux possibilités chacune argumentée en faveur d’une équipe. C’est parti !

Cavani va défoncer la maman à Messi

Les raisons tactiques d’y croire

La possession du ballon est l’une des marques de fabrique du Barça, ça tombe bien le PSG aussi. On a vu sur toute la longueur d’un match le PSG dévorer les pourcentages de possession notamment grâce à une bonne qualité de passe , un atout non négligeable face à l’autre tyran de la monopolisation.

Bien que difficilement critiquables sur l’aspect offensif avec une MSN aussi redoutable qu’une étoile de la mort armée pour détruire et pulvériser, le Barça semble être moins invulnérable sur les contres. La démonstration en a été faite lors du match contre l’Atletico en Copa del rey mais aussi contre Villarreal en janvier et plus récemment bien que dans une moindre mesure contre Alavés. Ceci s’explique notamment par les lacunes en matière de repli défensif de cette même alliance MSN qui fait trembler les défenses adverses. Le PSG devra rester sur le qui-vive scrutant goulûment les ouvertures des espaces. Pour cela il faudra compter sur la vitesse ce qui ne devrait pas être difficile avec la vivacité de Verrati au milieu et les grandes chevauchées de Draxler qui semble bien parti pour être titulaire.

Le PSG pourra aussi trouver des failles sur les côtés, tout particulièrement lors des relances en partance des arrières latéraux, en lançant ses petits jedis pour couper à la source les ballons vers la MSN.

Le PSG pourrait également s’inspirer du scénario déployé par Villarreal en n’ayant pas peur de laisser venir l’attaque catalane, en apparence, pour resserrer le piège autour d’elle une fois dans la zone de vérité. Pour cela les parisiens peuvent compter sur leur solide capitaine qui arbore constamment une tête de gladiateur à qui l’on aurait kidnappé femme et enfants.

Disclaimer : J’ai passé les 12 dernières heures à végéter devant ma télé, les comparaisons cinématographiques n’en sont qu’à leur début. 

Enfin, sur le plan offensif, le PSG pourra compter sur son Matador aimanté par l’appel des buts et qui ne fait que rarement défaut, pour concrétiser les occasions. D’ailleurs son total de buts marqués cette saison pointe juste devant celui de Messi. Rassurante cette histoire.

Emery vs Enrique

Il y a quelques semaines encore, les conférences de presse données par Emery ne m’inspiraient rien de plus que de la confusion et des envies soudaines de tapas. Les préjugés culturels sont admis lorsqu’il s’agit de bouffe. C’était le cas jusqu’à la conférence de presse qu’il a donné avant le match contre Bordeaux, ou du moins la fin de cette conférence. Je l’ai vu ce regard, le regard luisant presque fou alors qu’il gesticulait dans tous les sens en expliquant comment il va préparer ses hommes à jouer contre le Barça. Unai commandant de la rébellion, prêt à partir au combat, contre Messi, conte Neymar, contre Piqué … Il les a tous dans le viseur. C’est qu’il les connait depuis le temps, il a eu des années d’entrainement et d’amères défaites au passage. Je ne serai pas surprise qu’il soit à force, capable de tenir un journal sur les variations des flatulences de Messi. Je ne dis pas qu’il l’a fait, mais il pourrait. Un best seller en perspective.

Luis Enrique c’est ce à quoi tu espères que ton mec ressemblera dans vingt ans si tu réussis à lui faire manger autre chose que des cheetos et de la bière. C’est aussi un très bon entraîneur à qui on peut aussi reprocher par moments son manque d’imagination dans l’animation offensive. Contrairement à Emery , il est probable qu’il ne sera pas autant sur le pied de guerre que notre Nini. Puis zut, c’est de la triche, forcément quand tu as Messi dans ton équipe hein.

MSN dans ta gueule

Les raisons tactiques d’y croire

Même si l’aura d’invincibilité se fait moins lumineuse autour du Barça, il n’en reste pas moins que le Barça envoie toujours du lourd.

Il y a la possession, mais plus comme avant, un changement de style, d’approche est intervenu. Moins d’enchaînements sophistiqués, stériles et avouons le, chiants comme la mort, moins de passes, toujours autant de buts. Une efficacité à faire froid dans le dos. Encore démontrée contre Alavés ce week-end (6-0), notamment sur les deux premiers buts. 3/4 touches à tout casser avant de marquer.

Le grand souci qu’aura le PSG sera dans la concrétisation rapide, il y a certes des failles dans la défense catalane, des fenêtres d’opportunité où les espaces s’ouvriront, mais ils ne seront pas foules et il s’agira de transformer l’essai sans tergiverser. Le problème c’est que justement même avec un buteur aussi prolifique que Cavani, ce dernier doit souvent s’y reprendre à plusieurs fois avant d’arriver à ses fins. Un luxe qu’il n’aura pas ce mardi soir. A contrario, un Messi ou un Neymar n’auront besoin que d’une seule bonne occasion en peu de touches pour arriver au résultat. Tout se jouera donc sur la rapidité. Sachant également que quand le PSG se repose surtout sur un buteur vedette, le Barça peut compter lui sur plus de monde dans ce secteur là.

L’animation défensive risque elle aussi de poser quelques soucis aux parisiens. Ils feront face à une défense aussi mobile qu’une roulotte gitane. A contrario, la défense parisienne bien que physiquement solide, s’est montrée souvent bien plus statique. Toujours dans le secteur défensif,  la qualité de Trapp laisse toujours planer un doute, même si ce dernier est plus rassurant qu’Areola en Ligue 1. Face au trio d’attaque barcelonnais il faudra en faire plus, beaucoup plus.

Quant à la bataille qui se livrera en terre du milieu, elle sera bien rude, même avec un Verratti en forme. Un Iniesta ou encore un Rakitic aussi aimables qu’un cactus et capables de monter très haut seront difficiles à bouger. Bienvenue dans le Mordor.

Les compositions

L’autre point qui joue en faveur des Blaugrana est la certitude sur le 11 de départ. A part le poste d’Aleix Vidal blessé au dernier match de Liga, mais qui possède des suppléants de qualité et un doute sur le choix entre Gomes et Rakitic le reste semble bien calqué et les titulaires comme les remplaçants ont des niveaux presque similaires.

Du côté du PSG il y a bien plus de doutes, notamment face à des performances en dents de scie pour certains. Le choix des arrières latéraux, le dilemme que si tu y penses pendant 5 min tu saignes du nez, entre Aurier et Meunier. Sans oublier l’autre inquiétude qu’est tout de même Kurzawa qui fait une saison mi figue mi raisin.Il en va de même pour Di Maria. Bousculé depuis l’arrivée de Draxler, Lucas lui semble avoir été en nette progression et plus constant. Pour couronner le tout, le cas angoissant de maladresse d’un certain Matuidi.

Cela fait plus de variables sur lesquels se ronger les ongles que l’adversaire.

Deux scénarios donc. Même si les catalans semblent partir favoris, le suspens sera tout de même au rendez-vous et être célibataire un soir de saint-valentin n’aura jamais été aussi bon.

NB: Je décline toute responsabilité sur  d’éventuelles ruptures qui résulteront de la lecture de cet article. Au pire tu finiras ta vie seul, comme une merde, mais le foot lui, te lâchera jamais, même si tu pues des pieds.

 

 

@crédit photo: rmc sport

 

 

 

 

 

5 commentaires

  1. Bon ben je ne peux que m’incliner une nouvelle fois 🙂
    Heureusement, à la maison, nous n’aimons pas la Saint Valentin (si si, c’est une fête commerciale et tout et tout), je serai donc certainement devant un stream (peut être totalement moisi mais je m’en fous) de ce match, en espérant que la MSN « pète à la gueule » du PSG (ranafoutre de l’indice UEFA moi). J’espère que Riou est de garde ce soir d’ailleurs tiens 🙂

    J'aime

  2. tsssss t’as vu du coup, tu n’as pas allumé assez de cierges ! ça me fait toujours marrer le rivalité entre les parisiens et les marseillais, mais j’aime bien, c’est ça aussi le foot, un peu de mauvaise foi !
    J’espère quand même que Monaco leur chipera le titre cette année, ça en sera que plus beau face à un bel adversaire comme le PSG. ça leur a pris du temps mais je pense qu’ils ont trouvé leur équilibre.

    J'aime

    1. J’aurai peut être du en brûler au moins un ouais 🙂
      Le Barça m’a tellement déçu. Alors, pas que le PSG n’a pas été bon, au contraire même. Mais le niveau de Barcelone hier, c’était mais catastrophique. Qu’on ne me fasse croire que Kimpembe peut museler Messi et Suarez…
      Peut être un peu de mauvaise foi, oui. Le parisien qui m’a le plus impressionné, c’est Rabiot, ce n’est pas d’aujourd’hui, il est en train de montrer que ce n’est pas une roue de secours mais un véritable titulaire en puissance (qui d’ailleurs était là avant QSI me semble 🙂 ). Le barcelonais qui m’a le plus impressionné, c’est Umtiti, mais dans le mauvais sens du terme… Il n’est pas assez « intelligent » pour jouer à ce niveau… Manque d’un patron dans cette défense, Piqué n’en est pas un…

      Enfin, c’était un super match à regarder, surtout pour un fan du PSG. Pour les autres, une calamité tellement c’était criant de différence tactique. Je n’ai jamais trop aimé Enrique, j’ai toujours eu l’impression qu’il était là par opportunisme, visiblement c’est le cas. Il vit sa dernière saison sur le banc blaugrana, qui n’est plus une équipe à l’heure actuelle. Ce match contre le PSG aura au moins eu le mérite de montrer à tous le niveau actuel du Barça et la cassure…

      Pour ce qui est de Monaco, je veux réellement qu’ils gagnent le championnat. Pas par rapport à Paris (qui aura été moyen durant presque une demi saison, adaptation et travail d’Emery oblige) mais parce qu’ils le méritent réellement. On ne retiendra pas qu’ils seront champions devant le PSG qui a claqué le Barça. C’est anecdotique cette victoire, ce qui fera le succès du PSG, c’est d’aller en finale. Imagine qu’ils prennent 3-0 au match retour…

      Tout ça pour dire que Monaco a une cartouche aussi contre Manchester City, qui ne me parait pas forcément plus fort que le Barça mais bien plus imprévisible. Guardiola est un super coach, quoi qu’en dise certains. Je pense qu’au tirage, les monégasques n’ont pas été les plus chanceux. En plus, ils vont avoir une pression du à leurs résultats cette saison, ça ce n’est pas rien pour quelques joueurs inexpérimentés à ce niveau. Je souhaite bonne chance à l’ASM, malgré mon « amour » pour Guardiola 🙂

      Bon j’arrête là mon pavé, désolé ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.