Kanté AOP

N’golo Kanté est une plante. Une jolie petite plante qui a poussé à l’écart dans le grand jardin qu’est le football. Là, dans l’ombre nourri de détermination et de labeur le petit Kanté a cultivé son talent. Sans jamais ameuter les hordes de pigeons et leurs fientes qui retapissent votre terrasse made in Leroy Merlin.

Kanté n’a en effet rien d’un monstre médiatique. Pas de pub de mousse à raser qui vous fait croire que vous allez pouvoir pécho de la bonasse, pas d’émoticône personnel pour nourrir le narcissisme de certains, rien, que dalle, que du foot, pur et dur. Aujourd’hui, alors que son nom est connu de tous, rien ne semble avoir changé chez lui, sauf cette extraordinaire capacité à monter constamment en grade dans le jeu.On se demande alors pourquoi un tel talent n’a pas été apprécié à sa juste valeur avant aujourd’hui ?

D’une certaine manière on ne peut que s’en estimer heureux. Contrairement à d’autres cramés en moins de temps qu’il ne faut pour signaler Gomis hors jeu, Kanté lui, n’a cessé d’aller de l’avant. Aujourd’hui les agents et responsables de clubs qui l’ont vu leur filer sous le nez doivent se réveiller chaque matin, pétris de regrets et d’amertume, rongés pas l’alcool , quittés par leurs femmes, oui, moi je quitterai un homme qui aurait loupé Kanté.

Parti de Caen pour rentrer dans le game, comprendre la Premier league, il s’illustre avec la bête curieuse du championnat : Leicester néo champion d’Angleterre. Il est même élu meilleur recrutement de la league. Elsa de Disney peut retourner se rhabiller et surtout la fermer, ça c’est du vrai conte de fée. Chelsea n’a donc pas tardé à lui mettre le grappin dessus et grand bien lui aura-t-il fait. C’est surtout cette saison que N’golo impressionne le plus. Pour comprendre il faut s’attarder sur son jeu et surtout sa rencontre avec Conte.

Kanté & Conte

Même si sous Ranieri il est déjà un remarquable joueur, il aura fallu un monstre comme Conte pour faire franchir un pallier supplémentaire à Kanté. Comparé à la saison dernière avec Leicester, aujourd’hui on peut vraiment parler d’un milieu de terrain box to box. Une variété moderne de milieu de terrain ultra complet et recherchée comme du pétrole dans le désert. Côté face: récupération, duels, défense. Côté pile : jeu vers l’avant, qualité de passe, joker offensif. Si on analyse chaque match de N’golo Kanté, on remarque cette progression surtout dans son jeu sans ballon. Capable de décrocher au bon moment entraînant avec lui l’adversaire il libère ainsi de précieux espaces. Son volume de jeu déjà impressionnant prend une autre dimension quand on le voit s’étaler comme du Nutella en largeur et en longueur sur le terrain. Mais ce qui fait la magie de la rencontre du joueur et de l’entraîneur cette saison c’est cette compatibilité dans la philosophie de jeu.

Antonio Conte aurait pu être dans une autre vie un général de guerre. Partout où il est passé nous avons eu vaguement l’impression d’assister à une armée en marche, lorsque ses joueurs foulaient les pelouses. C’est exactement ce qu’il a fait avec Chelsea et notamment Kanté. Au delà de ses airs de gentil, ce dernier est un autre homme sur le terrain. Acharné, puissant, de toutes les batailles, un légionnaire comme Conte les aime.

Je parlais plus haut de sa capacité à progresser, et c’est précisément cela qui distingue N’golo. Quand d’autres s’estiment être arrivés à leur meilleur niveau, stagnent ou pire, se relâchent, lui, continue de se parfaire et c’est sûrement ce qui en fait un joueur de rêve pour chaque entraîneur et DD ne doit pas faire exception.

Nous avons eu le droit la semaine dernière à des démonstrations de « force » sur certains terrains de Ligue 1. Il serait bon de rappeler à travers l’exemple de Kanté que la force n’est pas celle que l’on met dans le cassage de jambes , la bousculade ou le verbe haut qui incite à faire des choses sales à sa maman, mais celle que l’on met au service de son jeu, son équipe et du beau football.

 

 

 

 

3 commentaires

  1. Pas touche aux mamans qu’on a dit.

    Kanté, énorme joueur. Technique, physique, c’est limite une machine, il impressionne constamment.
    Si tu me laisses choisir entre ce p’tit bonhomme et Pogba, je prends 1000 fois Kanté avant de prendre Pogba.
    Ce que j’aime chez Kanté, c’est que t’as l’impression que c’est un mec super simple. Il a la tête sur les épaules et pense au foot avant de penser coupe de cheveux (?)
    Je suis réellement déçu que Laburne ne l’ait pas pris quand il aurait pu… 8 petits millions…

    J'aime

  2. Je pense qu’il ne pouvait pas rêver mieux. J’aurais voulu le voir avec Bielsa aussi… Il aura vu du beau monde, Ranieri n’est pas une bille non plus. Franchement un super joueur. Quel club le refuserait? Aucun.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.